lundi 19 mars 2007

Revani



Il y a une dizaine de jours, je recevais deux anciens de mon école à la maison : venus tout droit d'Angleterre, ils ont pris la peine de planifier leur séjour de sorte à passer à Philadelphie et de dîner chez nous. Devant tant d'honneur, je devais être à la hauteur !

Les semaines qui ont précédé leur arrivée ont été un mélange d'excitation (je ne les avais pas vus depuis 2000 ou 2001 !) et de fébrilité (mais qu'est-ce que je vais pouvoir leur servir à manger ?). Flattée de les avoir à ma table, je voulais tout faire pour qu'ils se sentent bien chez nous : moi qui aime répandre mes magazines un peu partout partout, j'ai du me faire violence et faire un peu de rangement ! J'ai également mis Jonathan au travail (il a passé l'aspirateur) pendant que je me suis concentrée sur des activités plus réjouissantes telles que l'élabaoration du repas. Sachant que j'allais récupérer Estelle et Guillaume à la gare un vendredi soir, je ne pouvais pas me permettre de préparer l'intégralité du menu le soir même. La veiller, j'ai donc pris soin de cuisiner l'entrée, une salade de betteraves et d'oignons au vinaigre baslamique tirée du désomais fameux Cooking for Mr. Latte, et le dessert, que je voulais résolument turc, histoire de partager un peu de ma culture. Après avoir longtemps médité sur la question des douceurs, j'ai décidé d'en faire découvrir deux à mes invités : un revani et des figues farcies aux noix (incir tatlisi).

Le revani est un classique de la cuisine de ma mère. C'est un dessert léger que l'on peut très bien servir à la fin d'un repas un peu lourd puisqu'il contient très peu de matières grasses. Si je devais le décrire, je dirais qu'il s'agit d'une sorte de génoise à la semoule recouvert de sirop de sucre... C'est simple, c'est bon et le simple fait de taper ces lignes me donne l'eau à la bouche !

Pour accompagner mes carrés de revani, j'ai préparé quelques figues sèches farcies aux noix. Au mois de novembre dernier, j'avais découvert cette manière de servir ces fruits secs dans un superbe restaurant turc de Philadelphie, Divan Turkish Kitchen. J'avais trouvé ça délicieux et, de retour à la maison, j'avais demandé à ma mère si elle connaissait ce dessert. Elle m'en a donné une recette dont j'ai trouvé de nombreuses variantes sur différents blogs de cuisine turcs et je me suis finalement laissée tenter par celle-ci, dont il faudra vraiment que je vous donne un jour la recette !

Je ne sais pas trop ce qu'Estelle et Guillaume ont pensé du revani mais j'ai été ravie de découvrir qu'il avait le même goût que celui de ma mère ! Les figues sèches ont quant à elles eu beaucoup de succès et il n'en restait plus une seule à la fin de la soirée. A la fois heureuse et soulagée, j'ai alors proposé à nos invités de passer dans le salon où nous avons discuté jusqu'à presque 3 heures du matin. Je pense pouvoir dire sans trop de risque que nous avons tous passé une agréable soirée.


Les délicieuses figues de chez Divan Turkish Kitchen

Revani (d'après une recette de Binnur)

- 1/2 cup de semoule fine (semolina)
- 2/3 cup de farine (all-purpose flour ou T55)
- 1 cuillère à soupe de levure chimique

- 1/2 cup de sucre en poudre
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- 4 oeufs

Pour le sirop :

- 1 cup de sucre en poudre
- 2 cups d'eau
- quelques gouttes de jus de citron

Préparation

LE SIROP

Mettre l'eau, le sucre et le jus de citron dans une petite casserole et porter à ébullition en mélangeant bien jusqu'à ce que le sucre soit dissout. Laisser bouillir 2-3 minutes et ôter du feu.

LE GATEAU

Préchauffer le four à 175°C (375°F). Graisser un moule carré de 20 cm (8 pouces) de côté ; réserver.

Dans un petit bol, mélanger la farine, la semoule et la levure chimique ; réserver. Dans un grand bol, battre les oeufs, le sucre, l'huile d'olive et l'extrait de vanille jusqu'à ce que le mélange blanchisse, 5 min environ. Incorporer délicatement le mélange farine/semoule à l'aide d'une maryse et verser la pâte dans le moule. Glisser au four et faire cuire jusqu'à ce que la surface du gâteau soit bien doré, 25 minutes environ (tester également avec un cure-dent).

Laisser refroidir le gâteau sur une grille et le découper en carrés de 5 à 6 cm de côté. Réchauffer le sirop et le verser sur le gâteau au moyen d'une cuillère à soupe. Laisser refroidir un peu et servir en décorant chaque carré d'un peu de noix de coco râpée.


Cette texture, j'en suis fan !

Notes

Le revani se conserve plusieurs jours à l'abri de l'air, au réfrigérateur.

Si vous êtes dans la région, voici l'adresse de Divan Turkish Kitchen, un restaurant turc que je vous recommande chaudement ! Leur café m'a un peu déçue mais je garde un délicieux souvenir de leurs plats.

Divan Turkish Kitchen
918 S 22nd Street
Philadelphia, PA 19146
Tel : (215) 545-5790
Site Web

18 commentaires:

  1. Bonjour Estelle ! C'est sûr que c'est plus intéressant de faire un bon gâteau que de tenir le manche de l'aspiro ! Il est beau et apparemment facile à faire !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas ce dessert qui me semble fabuleux !

    RépondreSupprimer
  3. Ce gâteau a l'air très léger !

    RépondreSupprimer
  4. Je en connais pas du tout ce gâteau mais le moins qu'on puisse dire c'est que tu le vends bien!!!!!!! il a l'air délicieux!

    RépondreSupprimer
  5. Je pense qu'il n'y a eut aucun soucis pour que tu sois à la hauteur.
    Sympa de retrouver d'ancien camarades!

    RépondreSupprimer
  6. Quelle délicieuse et prévenante hôtesse tu fais!

    RépondreSupprimer
  7. Estelle (from UK)22 mars, 2007 06:34

    Je confirme le revani etait delicieux (tout comme le reste du repas) et la soiree trop courte (comme toutes les bonnes choses!). J'espere aussi que tu donneras aussi la recette des figues qui etaient un tres bon accompagnement au gateau.

    Pour l'anecdote, des que l'on est rentre, on a achete un paquet de semoule en esperant avoir la recette tres vite car c'etait la sorte de gateau que j'avais l'habitude de manger dans mon enfance.

    Merci encore pour cette soiree memorable et j'espere que l'on pourra un jour vous rendre la pareille.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour!
    Mmmm miam!
    Cette photo du Revani me fait penser au gateau tout simple qu'on fait en Espagne, et qui s'appelle La Coca (utilisé pour plusieurs sortes de gateaux, et que l'on traduirait par ..gateau à... !!)
    Une génoise moelleuse et légère, plus pour le gouter que comme dessert ...
    De proches cousins, on dirait!
    Merci pour les recettes !!

    RépondreSupprimer
  9. Ce gâteau a l'air absolument succulent ! Je sens qu'il sera bientot sur notre table celui là :-) Merci Estelle !

    RépondreSupprimer
  10. Rhôô Estelle... comment te corrompre pour obtenir la traduction de la recette des figues farcies.... mmmmmm...

    RépondreSupprimer
  11. Ca ressemble beaucoup au gateau libanais fait avec de la semoule fine qui est super bon mais que ma belle-mere et moi avons un peu (beaucoup) rate la fois ou on a essaye. Je copie ta recette et j'essaie un de ces jours !

    RépondreSupprimer
  12. Ce billet résume tout ce que j'aime chez toi.

    RépondreSupprimer
  13. Le gâteau a l'air délicieux et je ne manquerais pas de tester à l'occasion, mais je suis encore plus intéressée par la recette des figues aux noix...on peut l'avoir ??! :)

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Estelle,

    Je viens de découvrir votre blog et je suis vraiment très impressionnée...
    J'ai découvert les macarons de Pessah grâce à vous, quelle joie !
    Je me demandais si vous preniez vous même les photos de vos plats, car elles sont très réussies et alléchantes, et beaucoup moins "carton pâte" que dans certains magazines...
    En tous cas, merci de nous faire partager ces choses remarquables.

    RépondreSupprimer
  15. Ce gâteau est un pur délice pour les yeux! J'imagine qu'il doit effectivement être succulent!!!

    RépondreSupprimer
  16. Merci a tous pour vos commentaires que j'ai pour la plupart retrouves au retour de la meternite !

    Anne : Merci pour ce beau compliment sur mes photos ! C'est bien moi qui les prends avec mon petit appareil Kodak :-) A bientot, j'espere !

    RépondreSupprimer
  17. coucou Estelle, cela faisait longtemps que je n'avais pas laissé trace de mon passage chez toi... il faut dire que je n'ai plus guère le temps de blogger, hélas.Ce n'est qu'une période je pense ?!
    Bref, je suis sous le choc, tu as deviné ma gourmandise. Je craque littéralement pour ce gâteau de semoule si parfumé et moelleux !!
    Je ne puis m'empêcher d'en prendre un pour accompagner mes chères cornes de gazelle lors de mes visites dans les pâtisseries orientales de Lyon !!
    Miam, merci pour cette belle recette.
    A bientôt

    RépondreSupprimer