dimanche 29 mars 2015

Le grand saut

Et bien voilà, après plusieurs mois de doutes, d'angoisses et de tergiversations, j'ai fini par donner ma démission à mon employeur. C'est une décision que j'ai n'ai pas prise à la légère et qui n'est pas sans impact financier sur mon foyer (je suis actuellement sans revenu) mais je ne pouvais plus ignorer ma petite voix qui me soufflait, il y a un an déjà, de changer de cap. J'ai passé en revue bien des destinations avant de décider, avec l'appui de Jonathan, qu'il serait plus sage de sauter dans le vide.

Ca n'a pas été facile de dire au revoir à des collègues qui, au fil des années, sont devenus des amis. Il y a eu des larmes, des échanges d'adresses, des notes écrites à la main, un précieux cadeau, des invitations LinkedIn et puis, bien sûr, un pot de départ. J'ai expliqué qu'après plus de neuf ans de bons et loyaux services, le temps était venu pour moi de passer à autre chose.

Le vendredi 6 mars, j'ai donc déposé mon badge et mon ordinateur portable dans le bureau de ma manager et j'ai quitté le bâtiment gris sans regarder en arrière.


Café Philter

Trois semaines se sont écoulées depuis mon départ. L'euphorie des premiers jours a fait place à la peur, celle de l'inconnu. Le jour, mes angoisses alimentent mes créations mais le soir, dans mon lit, je pense à l'avenir les yeux grand ouverts, en suppliant le sommeil de venir m'apaiser.

J'avance donc lentement, un pas à la fois. J'ai fini un recueil de recettes sur un sujet qui me tient à cœur. J'ai découvert une nouvelle boulangerie française. J'emmène mes filles manger des glaces. En ce moment, je travaille sur la mise à jour du Petit guide de survie alimentaire auquel je n'avais pas touché depuis 2006. Ce nouveau guide de 48 pages sera en vente sur mon blog à partir du mardi 7 avril, c'est le compagnon que j'aurais aimé avoir glissé dans mon sac à dos avant de quitter la France en 2002. J'ai beaucoup appris depuis cet après-midi de juin humide où j'ai foulé le sol du territoire américain. J'espère continuer ainsi.

21 commentaires:

  1. Waouh Estelle, plein de succès à toi, quel dommage qu'on habite un peu loin pour déjeuner ensemble !! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marianne ! On devrait peut-être essayer de se parler via Skype ou Facetime ? Ca me ferait fort plaisir !

      Supprimer
    2. Ah mais oui trop ! Je crois que j'ai skype quelque part, faudrait que je retrouve mes codes. Je pars en vacances mais après faut qu'on s'organise ! Jt'envoie un mail !

      Supprimer
  2. Bonjour Estelle, je vis en Allemagne maintenant mais j'ai vécu 7 ans aux Etats-Unis et ton guide de survie m'a bien aidé! J'attends le nouveau avec impatience. J'ai aussi essayé et adopter plusieurs de tes recettes. Je n'ai jamais laissé de messages jusqu'à présent mais un grand merci à toi et bonne chance pour tes projets. J´aime beaucoup ton style d'écriture!

    RépondreSupprimer
  3. Bon courage et Bonnes fêtes de Pessah !!! Pessah Casher Sameakh à toi et aux tiens !!! J'adore ton blog...
    Amicalement... Evelyneks

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci et bonnes fêtes de Pessah à vous aussi !

      Supprimer
  4. Mere au foyer c est aussi une belle profession...Si ton mari a des tres bons revenus...pas de soucis...Faut faire attention niveau assurance maladie...Demissionner , on perd tout en general...Bonne chance! Joue au loto...You never know!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Estelle.
    Je te souhaite bonne chance dans ta nouvelle vie. Je ne sais quelle est la raison de ta démission mais tu sais des fois il faut savoir faire le bon choix. Tu as forcément fait le bon choix.
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Claude, le temps était venu pour moi de passer à autre chose, je sais que j'ai fait le bon choix mais l'incertitude est très déroutante. A bientôt !

      Supprimer
    2. Garde le cap et le bon !

      Supprimer
  6. Bonne route Estelle, et bravo pour le grand saut !

    RépondreSupprimer
  7. "il serait plus sage de sauter dans le vide" : tout est dit ! J'allais ajouter Bonne chance (ou Bon courage) pour la suite, mais Enjoy the ride! me semble plus adapté.

    RépondreSupprimer
  8. Bravo Estelle, quel courage! je relis ton blog apres plusieurs annees sans lire aucun blog (tu ne rappelles sans doute pas de moi, j'etais au Maryland a l'epoque et je t'avais envoye de la vanille). Mon mari et moi faisons aussi un grand saut , moins dans le vide cependant puisque nous demenageons pour la troisieme fois MD-FL-et maintenant CA (cote centrale). Apres avoir perdu son travail et plusieurs mois de chomage il a retrouve en Californie ce qui etait mon reve depuis longtemps meme si je ne sais pas si je me ferai a une ville agricole (pres de la mer quand meme!) mais je me rejouis deja de tous les produits frais qui seront dispos (legumes bio, fruits de mer, huitres et quelques fromages)....je suis remotivee pour ecrire mon blog a nouveau car la region ou nous allons semble inspirate en termes de nourriture et paysages. Bon courage pour ta nouvelle vie et bravo pour ton livre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Sandrine, qu'est-ce que tu racontes, bien sur que je me souviens de toi !!! J'avais fait un tres bon gateau a la vanille avec tes gousses, quel chouette souvenir :) Je suis tres contente d'avoir de nouveau de tes nouvelles et j'ai tres hate de suivre tes aventures en Californie. J'espere que vous vous portez tous bien. Ta fille (Maya ?) doit etre grande a present ! Bon emmenagement en Californie et a tres bientot !

      Supprimer
  9. OMG... Incroyable Estelle... Super émouvant, et quel chemin parcouru... il en fallait de la place pour faire place à toute ton énergie et tous ces projets, découvertes, aventures.. BRAVO pour ton audace, courage, sourire chaque jour, énergie, et ENTHOUSIASME!!! Bises bises bises xxl

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu en retard, merci Catherine pour ton commentaire et tes encouragements ! Je suis tellement heureuse de t'avoir rencontree au tout debut de ma nouvelle aventure :)

      Supprimer
  10. Hello ! Je viens de découvrir ton site et j'avoue être ravie de lire ton témoignage ;)
    “Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront.” Voilà ce que je me suis dit, seule, quand j'ai décidé de quitter un CDI bien au chaud mais sans goût ! Je m 'installe aux USA et j'ai hâte que tout s'enclenche. J'espère que c'est la même chose pour toi !
    Pam Cat

    RépondreSupprimer