lundi 7 mars 2005

Tartine fondue



Cette recette s'inscrit dans le cadre de la premiere edition de Blog Appetit. A l'honneur ce mois-ci : le poireau et la coquille Saint Jacques. N'etant pas particulierement friande de fruits de mer, je ne vous propose qu'une recette a base de poireaux.

Le poireau est l'un de mes legumes preferes. J'aime son odeur, ses couleurs et surtout, son gout. Comme beaucoup, je l'apprecie en quiche ou en soupe mais je regrette que son gout soit si souvent masque par celui d'autres ingredients. Pour la recette d'aujourd'hui, je me suis donc mise a la recherche d'une recette faisant du poireau la star de mon petit plat...

Apres avoir feuillete quelques livres de cuisine et, lassee de tomber invariablement sur la soupe poireaux - pommes de terre, j'ai fini par trouver mon bonheur dans Les meilleures tartines sucrees de Lionel Poilane. Oui oui, vous avez bien lu, je parle bien de tartines sucrees !

Ce livre est un cadeau de mon amie Soraya. Genereusement garni de recettes de confitures, c'est une veritable mine d'idees gourmandes. Ma preferee ? La tartine a la banane gratinee au chocolat, un delice !

Entre la tartine a la confiture de fraises et celle a la creme de citron, on peut y trouver la tartine fondue (de poireaux). L'idee est de faire fondre le legume dans un peu de beurre et de le reduire de sorte a concentrer les saveurs delicates du legume. On y ajoute un peu de sucre, ce qui permet de le carameliser le poireau et de donner une note originale a la confection.



J'ai prepare cette tartine pour mon dejeuner vendredi dernier et je me suis regalee. Je conseille d'etaler la fondue sur une simple tranche de pain grille. Pas de beurre : la star de l'assiette, c'est le poireau ! J'ai eu la main un peu lourde sur le poivre mais j'ai trouve que cela contrastait agreablement avec la note sucree de l'ensemble. Les saveurs du poireau explosent dans la bouche, je n'imagine pas de meilleure maniere de mettre ce merveilleux legume en valeur...

Tartine fondue (d'apres Lionel Poilane)

Ingredients pour un(e) grand gourmand(e)

- 1 poireau
- 1 noix de beurre
- 1 cuillere a soupe de sucre
- 1 pincee de sel
- 1 pincee de poivre fraichement moulu
- 1 a 2 cuilleres a soupe de lait ou de creme fraiche

Preparation

Couper le poireau en quatre dans le sens de la longueur et l'emincer en julienne. Le placer dans un grand bol rempli d'eau et le laisser tremper quelques minutes : cette operation a pour but de laver le legume de sa terre que l'on retrouve au fond du bol. Retirer les poireaux de l'eau et les mettre dans une passoire.

Dans une petite cocotte, faire fondre la noix de beurre a feu moyen. Y ajouter le poireau, le sucre, le sel et le poivre et faire cuire 5 minutes sans cesser de remuer.


La quintessence du poireau

Couvrir, baisser le feu et laisser mijoter une quinzaine de minutes. Ajouter un peu de lait ou de creme fraiche, rectifier l'assaisonnement et faire reduire pendant 2 a 3 minutes.

Servir tiede sur des tartines de pain grille.

Suggestion

J'imagine tres bien un beau morceau de saumon reposer sur ce lit de poireaux legerement caramelise... Rien que d'y penser, ca fait rever.

12 commentaires:

  1. Ca a l'air BONNNNN!

    J'adore les poireaux, surtout le blanc. Ici ça reste encore un légume exotique, souvent les caissières me demandent ce que c'est.

    Mais dis moi, ta tartine avec du saumon, ça ne serait plus une tartine sucrée.....;-)

    RépondreSupprimer
  2. Sandrine >> Ca n'en a pas que l'air ! La fondue est une merveille, je la mangerais a la petite cuillere... C'est vrai que les poireaux sont plutot boudes de ce cote-ci de l'Atlantique, c'est bizarre car c'est loin d'etre un legume exotique ou complique a utiliser... Le coing n'est pas tres connu non plus, les caissieres me demandent aussi ce que c'est.

    RépondreSupprimer
  3. Miam, photo ravissante et appétissante ! Au fait, j'ai pensé à toi dimanche : j'ai trouvé une épicerie turque à 300 m de chez nous, il y avait plein de merveilles ! Ce magasin t'aurait beaucoup plu, je te garde son adresse pour ton prochain séjour parisien, c'est au bout de la rue d'Enghien.

    RépondreSupprimer
  4. Dans la serie legumes exotiques, ici c'est l'aubergine qui est totalement inconnue au bataillon!!! On en trouve irregulierement et a chaque fois a la caisse on me demande ce que c'est! Pareil pour les echalottes. Le poireau n'est pas tres connu non plus.
    Ce matin j'ai achete des noisettes pour faire ton gateau au miel et noisettes et la caissiere ne savait pas ce que c'etait. Et moi j'etais incapable de me rappeler le nom en espagnol!
    En revanche ta recette au poireau , ca m'etonnerait que je la teste: je deteste ce legume (c'est d'ailleurs le seul legume qui me degoute a ce point! Je n'aime ni le gout ni la couleur ni la textureet surtout pas l'odeur). Guacala comme on dit ici !

    RépondreSupprimer
  5. Estelle, quelle idée de ne pas aimer les fruits de mer ;-)
    Néanmoins, comme je suis une grande amatrice de tartine en tout genre, je trouve la tienne très jolie et appétissante.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis tres frustree Estelle : souvent j'essais de laisser un commentaire mais le moteur tourne sans que cette fenetre ne s'affiche. Anyway, voila une recette que je vais m'empresser de tester. Ce week-end je vais regaler mon copain Jim, un amateur de France. Sinon, j'attends encore les recettes japonisantes... le 31 decembre approche !!

    RépondreSupprimer
  7. Esterelle >> Merci pour le compliment. C'est gentil d'avoir pense a moi pour l'epicerie turque ! Mes parents la connaissent peut-etre, ils sont experts dans ce domaine :-)

    E. >> L'aubergine ? Les noisettes ? Ca alors ! D'un autre cote, je suis sure que tu te regales de tout un tas de fruits exotiques impossibles a trouver en France...

    Mijo >> Desolee :-( Et Jonathan, c'est encore pire, il deteste tout ce qui vient de la mer, meme le poisson ! Moi aussi j'adore les tartines et celle-ci est fantastique.

    Apnee >> Au nom de Blogger, je suis desolee pour tous les soucis que tu rencontres pour commenter :-( A mon grand bonheur, ils ont deja change le systeme de commentaires et j'ai bon espoir qu'ils ameliorent encore leur service. Merci en tout cas pour ta perseverance. J'ai fait ma 1ere recette d'inspiration asiatique ce midi, elle est delicieuse ! je vais mettre la recette en ligne d'ici peu.

    RépondreSupprimer
  8. Estelle, I don't eat shellfish either. And your treatment of the leeks, like its own marmelade, is a great idea--I can see it used as the basis for a quiche, as well.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Estelle,
    Je commencais à me demander si j'allais pouvoir commenter un jour ... J'adore déjà blog appétit car on apprend une multitude de choses : que l'on peu uisiner le poireau comme tu l'a fait et le bouquin de Lionel Poilane que je n'avais jamais vu. Merci pour cela.
    Pascale

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour cette recette delicieuse! J'ai essaye vos poireaux en tartine avec des oeufs brouilles, et c'etait mer-veill-euse! Miam, miam!

    RépondreSupprimer
  11. Ici le saumon est bon et pas cher alors j'ai suivi ton conseil : extra!

    RépondreSupprimer
  12. Hmmm !! Quelle façon originale de préparer le poireau !! En plus j'adore les tartines alors il y a de grandes chaces que je teste un jour cette recette !! Contente d'avoir connu un livre qui semble aussi fort sympathique !!

    RépondreSupprimer