mercredi 26 janvier 2005

D'une belle rencontre en Allemagne



Apres mon sejour en France en septembre dernier, j'ai du me rendre a Darmstadt pour le travail. Comme si le depart n'avait pas ete assez douloureux -- ma famille restait en France, Jonathan repartait pour les Etats-Unis -- mon hotel etait situe bien a l'ecart du centre-ville, en plein milieu d'une zone commerciale, entre une concession Smart et un supermarche Real.

Le midi, n'ayant nulle part ou aller, mon chef et moi avons dejeune dans une petite boutique de produits mediterraneens situee dans le centre commercial Real. Alors que je croquais dans mon sandwich aux poivrons marines, j'entends, a ma grande surprise, le vendeur parler turc au telephone. Apres avoir raccroche, il me pose une question a laquelle je reponds, non pas en allemand ou en anglais, mais en turc !

Une fois la surprise passee, nous commencons a faire connaissance : je lui explique mon histoire plutot complexe -- je suis Francaise, d'origine turque, vis aux Etats-Unis, suis de passage en Allemagne -- il me raconte la sienne -- il est turc et vit en Allemagne depuis cinq ans. En raison de mes origines, Erkan decide de nous preparer un delicieux the turc, qu'il sert dans les petits verres typiques.

La conversation, en turc, se deroule de maniere fort sympathique et c'est avec regret que nous le quittons : le travail nous attend ! Je lui promets cependant que, si nos contacts sont fructueux, il est fort possible que nous revenions...

Et si je vous dis que nous sommes retournes a Darmstadt la semaine derniere, ai-je vraiment besoin de preciser ou j'ai mange mon sandwich aux poivrons ?

Nous voila donc, trois mois apres notre premiere visite, dans ce meme petit commerce d'un centre commercial de Darmstadt, a siroter du the turc en compagnie d'Erkan. Cette fois-ci, nous dejeunons egalement en compagnie d'un des ses amis, d'origine turque lui aussi, qui a surement eu du mal a comprendre ce qu'une fille avec un accent bizarre venait faire dans cette boutique. Nous avons peu a peu fait connaissance et je le soupconne d'avoir ete sous le charme de la situation. Il a commence a nous parler de nombreux sujets, tels que son travail, son mariage (la semaine prochaine !), son desir d'acheter une maison, la situation economique en Allemagne...


Erkan dans sa boutique, "Feinkost Paradies".

Je ne sais pas combien de temps nous avons ainsi discute avec nos deux nouveaux amis. Une heure ? Deux heures ? Une chose est sure, la situation etait magique. Boire du the en compagnie de deux quasi-compatriotes dans un centre commercial perdu en Allemagne, avouez-que la situation est a la limite du surreel ! C'est justement ce genre de situations que j'espere toujoirs vivre en voyage. J'aime decouvrir un pays a travers ses habitants et sa nourriture, je veux percevoir la vie quotidienne d'un pays a travers le regard de ses habitants. L'emotion que je ressens dans de tels moments est bien differente de celle, impersonnelle, que je vis lorsque je visite un site touristique peuple d'etrangers comme moi. Voyager pour ne visiter que les monuments, c'est passer a cote des plus jolis souvenirs de voyage, vous ne trouvez pas ?

Merci donc a Erkan et a son ami (dont j'ai helas oublie le nom) pour ce moment privilegie !

Erkan, her sey icin tesekkurler ! Arkadasina selamlar ve tebrikler !

7 commentaires:

  1. Je garde un super souvenir de mes vacances de l'an passe en Turquie et j'y retournerais avec plaisir. D'ailleurs j'en ai ramene du the et les petits verres a the qui vont avec !

    RépondreSupprimer
  2. J'adore quand tu décris ton histoire plutôt complexe et j'adore tout antant le genre de situation dans laquelle tu t'es trouvée. C'est ce petit côté magique et surréel qui font que la vie est belle.

    Mijo

    RépondreSupprimer
  3. Estelle,
    La franchement tu seras sur le Q lorsque tu vas lire les mots suivant, et oui je sais dire quelquechose en Turc (mais excuses pour l'aurtograff car j'en suis pas sure):

    SENI SEVIOROUM (= je t'aime)

    Alors t'es tombee de ta chaise la et t'es meme en train de me rajouter dans tes liens tellement t'es ebahie!!!!

    Marion
    http://myamericanlife.joueb.com

    RépondreSupprimer
  4. J'ai bosse longtemps Place Clichy, c'etait dur..Tous les midis j'allais me refugier dans un petit restaurant Turc tenu par une chaleureuse fratrie. Tu viens de me rappller de delicieux moments merci.


    Et pour les voyages, je suis d'accord, les gens sont plus interessants que les monuments souvent!

    RépondreSupprimer
  5. Quelle surprise de reconnaitre le buffalo de Mannheim sur la photo! C'est justement la ou j'habite depuis 7 ans. Je suis une fidele lectrice de ton blog et grace a toi je viens de decouvrir "teatime "qui est un tres interessant melange de cuisine turque et allemande.
    Si le travail te ramene a Mannheim, on pourrait peut-etre se rencontrer autour d'une Kaffe-Kuchen!
    Veronique

    Ps: il y a aussi un Real a coté de chez moi avec un Imbiss turc et meme une rue entiere nommée "petite Istanbul"!

    RépondreSupprimer
  6. Quelle coincidence en effet ! Je suis deja allee deux fois a Mannheim et si tout se passe bien, il est fort possible que j'y retourne cette annee. Dans ce cas, c'est avec plaisir que j'accepte de te rencontrer. A bientot, j'espere !

    RépondreSupprimer
  7. A tous : merci de vos commentaires, je suis ravie de vous avoir replongees dans de savoureux souvenirs. Je conseille a tout le monde de faire un tour en Turquie, c'est un pays magnifique ou l'on mange tres bien !

    Marion : heureusement que j'etais assise, je suis bluffee par tes competences linguistiques ! Une petite faute cependant : il manque un "y", il faut ecrire SENI SEVIYORUM. Tu m'as tellement impressionnee que je t'ai mis dans mes liens, je n'ai vraiment pas pu resister ;-)

    RépondreSupprimer