samedi 6 mai 2006

Aux Galeries Lafayette



Quand je vais à Paris, c'est toujours le même rituel : arrivée Gare Saint-Lazare, je me retrouve sur le parvis à côté de "l'Heure de Tous", la fameuse sculpture qui m'amusait beaucoup quand j'étais petite ("oh, les horloges sont pas à l'heure !"). Je traverse la route, direction : le troisième étage de la Fnac du Passage du Havre où je feuillette quelques livres. Après ça, je suis prête à affronter les Grands Magasins du Boulevard Haussman, à savoir les Galeries Lafayette et le Printemps !

Cette année, je n'avais pas spécialement la force de parcourir tous les étages des Grands Magasins et j'ai donc préféré me concentrer sur le magasin Lafayette Gourmet (quelle surprise !). Si vous n'y êtes jamais allés, imaginez donc un endroit à mi-chemin entre un traîteur et une épicerie fine et vous y êtes. En plus de rayons magnifiquement garnis de produits plus ou moins exotiques, Lafayette Gourmet réunit sous un même toit les stands de pâtisseries et autres traîteurs réputés à Paris, comme Hédiard ou Dalloyau, par exemple. Evidemment, le magasin n'a pas le charme d'une petite boutique de quartier mais il permet aux gourmands pressés de gagner du temps.

Ironie du sort, les Galeries Lafayette avaient mis Los Angeles à l'honneur lors de notre séjour. Par conséquent, Jonathan et moi avons retrouvé nos fameuses noix Planter's à près du triple du prix que nous payons ici !



Ma ballade gourmande a commencé au stand du boulanger Eric Kayser. J'y ai acheté une brioche aux pralines roses et une brioche mousseline, toutes deux dégustées plus tard, en famille, au petit-déjeûner. La brioche aux pralines roses était plutôt bonne mais j'ai été déçue de croquer dans des pralines à base d'amandons et non d'amandes. J'aurais aussi aimé une brioche un peu plus sucrée car on n'y trouvait, selon moi, pas assez de pralines. La brioche mousseline était bonne et je regrette simplement de ne pas l'avoir tartinée de confiture !

Plus tard, j'ai décidé de goûter aux fameux cookies de Laura Todd. A force d'en entendre parler sur les blogs de cuisine français, il me tardait de les essayer. J'ai donc acheté un cookie aux pépites de chocolat au lait que j'ai mangé plus tard dans la soirée. Verdict ? Une texture tendre et moelleuse assez agréable mais un goût de sucre sans grand intérêt. A en juger par la couleur pâle du cookie, il n'y avait pas un gramme de vergeoise alors que c'est elle qui prête son petit goût de caramel au cookie. Aussi, à 1€50 pièce, il y avait franchement de quoi être déçu... Oh et pour ceux que ça intéresse, Jonathan aussi y a goûté et lui non plus n'a pas été convaincu !

La révélation, c'est au stand de Sadaharu Aoki que je l'ai eue. Quelques jours avant moi, Cléa avait déjà succombé aux charmes sucrés de ce génial pâtissier japonais. La preuve ? Elle en aurait rêvé le soir !! Je la comprends puisque, de mon côté, j'ai bassiné ma famille pendant des jours avec "le pâtissier japonais". Quoi de plus normal ? Ses créations sont de véritables oeuvres d'art d'une extrême délicatesse. Une bouchée de son dôme au thé vert et c'est le nirvana. J'aimerais pouvoir décrire ce que j'ai ressenti en y goûtant mais c'est impossible. Je me souviens avoir dit "wow, wow, wow" et pensé "il faut que j'en remange avant de partir".



Sous une couche de crème fondante au thé vert Matcha, j'ai deviné de la crème de marrons et un peu de purée de haricots rouges (ne dîtes pas "berk" c'est un ingrédient très utilisé dans les desserts japonais, son goût rappelle celui de la châtaigne). Le goût du Matcha, un thé vert japonais un peu amer, était très subtil et le contraste des textures fantastique. D'ailleurs, j'ai dégusté ce dessert deux fois pendant mon séjour.

Jonathan aussi est tombé sous le charme de Sadaharu ou, plutôt, de son dessert chocolaté.



Sachant que je ne pourrais pas ramener ces merveilles aux Etats-Unis, j'ai décidé de goûter à une autre création du chef. Je ne me souviens plus du nom de ce dessert mais je l'ai trouvé léger et pas trop sucré. Entre deux macarons au Matcha, il y avait des fraises, une crème au thé vert et, surtout, une couche croustillante prâlinée dont je n'avais même pas soupçonné l'existence.



Cette petite douceur a fait office de déjêuner vendredi dernier. Pendant la semaine, j'ai également testé la dacquoise au praliné qui m'a elle aussi bien plu.

Vous l'aurez compris, j'ai eu un véritable coup de foudre pour les formidables oeuvres de ce pâtissier. Je vous recommande donc chaudement de découvrir ses nombreux desserts, vous en trouverez de toutes sortes, des plus classiques, comme celui qu'a aimé Jonathan, aux plus modernes, commes tous ces délices au thé vert. Il y en a pour tous les goûts alors allez-y, foncez !

Pour plus de photos, consultez les billets d'Anne sur la brioche aux pralines roses de Kayser et les différentes pâtisseries d'Aoki.

Lafayette Gourmet
48, boulevard Haussman
75009 Paris
Métro : Chaussée d'Antin-La Fayette, Opéra ou Havre-Caumartin
RER A : Auber

27 commentaires:

  1. Carrément ! C'est injuste de nous montrer ça quand on le ventre creux ;)

    RépondreSupprimer
  2. amma gezmissin kiz, bi de üstüne tatlilar yemissin.hadi bakalim kolay gelsin.

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique ce post! Et quelle tentation ces gâteaux!! Il FAUT que je goûte!! :)

    RépondreSupprimer
  4. Enfin de retour! Je vois que tu t'es bien amusée. Petite question: mais comment fais-tu pour garder une taille de guêpe? Moi, rien qu'à regarder (bon, d'accord, saliver) devant tes photos, j'ai pris 100 grammes!
    Bises
    Simonne
    PS: pendant ton absence, j'ai fait tes meringues à la noix de coco, elles n'étaient pas aussi belles que les tiennes, mais quand même super bonnes!

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce voyage culinaire!
    Toujours un plaisir de voir les créations de Aoki...
    Les thés glacés chez lui sont divins..

    RépondreSupprimer
  6. "Ironie du sort, les Galeries Lafayette avaient mis Los Angeles à l'honneur lors de notre séjour. Par conséquent, Jonathan et moi avons retrouvé nos fameuses noix Planter's à près du triple du prix que nous payons ici !"

    Quoi cela veut dire que habituellement on en trouve pas en France ! C'est bien dommage, moi j'adore les peanuts grillées au miel mais faut pas me mettre un pot à côté de l'ordi sinon ...

    RépondreSupprimer
  7. Bunny : Désolée ;-)

    Tata : Gezdim ve yedim, dogrusu bu! Gezmektem aciktik iste. Herekese selamlar tata'cim!!

    MachaMalo : Oui, tu DOIS y goûter, d'autant pus que Aoki a une boutique à Tokyo !!

    Simonne : Coucou, ça fait super plaisir de te revoir ici ! J'espère que tu vas bien ! Je suis allée sur ton blog il y a quelques jours et j'ai donc vu tes meringues, je suis contente que ça t'ait plu. Tu sais, Simonne, aux Etats-Unis, je mange vraiment peu et, surtout, je ne grignote presque rien entre les repas... J'ai un estomac riquiqui. En France, nous avons tellement marché que j'avais tout le temps faim, je n'ai pas l'habitude de me dépenser comme ça ici ! Résultat des courses, j'ai pu beaucoup manger :)

    Ooishigal : Les thés glacés ? Zut, j'aurais du y goûter !

    Michaël : Jonathan a justement une boîte de Planter's à côté de l'ordi, je n'aima pas trop ça car il grignote avant d'aller dîner et du coup il n'a plus trop faim !! Enfin, c'est rigolo quand même que vous ayiez les mêmes habitudes !

    RépondreSupprimer
  8. j'habite dans la région parisienne, j'suis gourmande (ben oui malheureusement) et je ne connaissais pas lafayette gourmet. Merci pour cette découverte

    RépondreSupprimer
  9. Flûte alors, nous nous sommes manqués de peu !
    J'ai fait une petite descente fin avril au Lafayette Gourmet... Mais peut-être n'ai-je pas assez ouvert les yeux ni les oreilles ce jour-là pour t'apercevoir et t'entendre dialoguer dans ta langue d'adoption. Je devais être trop absorbé par les pâtisseries de Sadaharu.
    C'est d'ailleurs après ce passage "éclair" au LG que j'ai décidé fermement de me mettre au régime. Va savoir pourquoi !...
    :)

    RépondreSupprimer
  10. Je suis d'accord avec toi sur les patisseries de Sadaharu Aoki, moi qui n'aime pas le sucre, ses patisseries ont été une révélation dernièrement, surtout la tarte au yuzu, tant vantée par AnneE. Bon séjour à Paris.

    RépondreSupprimer
  11. Tout comme Tit', je me dis qu'on s'est peut-être croisées chez Sadaharu ou bien aux LGourmet... C'est rigolo :) J'espère que la prochaine fois on pourra vraiment y aller ensemble !

    RépondreSupprimer
  12. quelle balade gourmande!
    j'en ai encore les babines frémissantes ;-)

    RépondreSupprimer
  13. Autant ce que tu disais hier ne me donnait pas envie de retraverser l'Atlantique (pas retournée en France depuis 2004...), autant là je suis à 2 doigts de sauter dans le 1er avion !

    RépondreSupprimer
  14. Moy : Mais de rien ! J'ai peur cependant que ce soit le début d'une addiction ;)

    Tit' et Cléa : Si nous avons été au Lafayette Gourmet au même moment, je pense que vous ne m'auriez pas loupée avec mon imper rouge ! C'est quand même amusant de partager les mêmes adresses :)

    Gracianne : Ah, la fameuse tartelette au yuzu... J'avais drôlement hesité à la prendre le dernier jour, j'ai finalement opté pour l'assemblage de macarons ! ce sera pour une prochaine fois.

    Penglobe : Et ce n'est pas fini !!

    Framboise :Bah dis donc, ça fait un bail que tu n'es pas retournée en France ! Mon dernier séjour remonte à un week-end de janvier 2005 et, avant cela, à septembre 2004.

    RépondreSupprimer
  15. Oooh tu me fais envie avec toutes ces belles photos. Il faudra que j'y aille à mon prochain séjour à Paris qui sera .... AUCUNE IDEE!!!
    Mais je note l'adresse!!!

    RépondreSupprimer
  16. oui moi aussi je suis tombée sous le charme des pâtisseries de Sadaharu Aoki. Je le recommande plus que jamais, ses desserts sont incomparablement délicieux et originaux. L'an dernier avec le précipitation de mon départ pour les Pays Bas, j'y allais au moins trois fois par semaine. J'ai degusté toutes ses créations!! Et le must c'est qu'il les renouvelle pour chaque saison. Du coup, dès que je passais par Paris, j'allais dire bonjour aux serveuses rue de Rennes. Elles sont accueillantes et charmantes (pas comme les hautaines de Ladurée ou Pierre Hermé, j'ai un peu de mal parfois...). Pour celle que ca interesse de se prendre un thé et une pâtisserie chez Sada, moi je suis volontaire!!!

    RépondreSupprimer
  17. Coucou Estelle!
    Tu es allée aux bons endroits à Paris!!
    Connais-tu le blog d'Estelle? http://stationgourmande.canalblog.com, tu verras elle est aussi fan d'Aoki!!!

    RépondreSupprimer
  18. je dois être la seule à ne pas avoir goûté à ces petites merveilles. promis, je vais me rattrapper prochainement !

    RépondreSupprimer
  19. Une fois de plus, merci pour cette balade dans Paris par procuration : c'est mieux que rien ! J'avais justement goûté un éclair au thé vert de ce pâtissier, avant de venir ici (très bon, je confirme !). Bisous et encore merci !

    RépondreSupprimer
  20. à ton prochain voyage, je serais ravie (avec Clea) de te faire découvrir les nouveautés.

    RépondreSupprimer
  21. "Passion Fraises"...

    Nous croiyons que voilà bien le nom du délicieux dessert -que vous nous décrivez, ma chère Estelle- celui avec deux macarons au thé matcha recouvrant de fraiches fraises gariguettes derrière lesquelles nous découvrons une crème mousseuse au thé matcha (?) dissimulant à son tour un coeur croustillant praliné qui nous avait l'air d'être fort riche en azukis... enfin, nous supposons !

    Pour celles et ceux qui le savent, voici après 15 jours, notre première (et très grave) entorse à notre régime ! :(

    Comprenez nous : puisque nous passions à côté, pouvions-nous détourner nos yeux de ce si beau rayon ? Estelle n'avait-elle pas ce week-end mis nos sens en émoi en décrivant son séjour au Lafayette Gourmet chez Aoki, où nous nous manquâmes finalement de la longueur d'une manche d'imper rouge ? En quelque sorte, Estelle, nous pourrions vous imputer une part de responsabilité dans cette lamentable dégringolade ! Mais parce que cela était si bon et qu'il n'y a plus de passage prévu du côté du boulevard Haussmann, nous nous devons de vous dire un grand MERCI pour avoir provoqué cette terrible tentation que nous ne pouvions manquer.

    Le dessert de mes rêves... c'était lui !

    ;o) HIHIHI !

    Promis, je ne recommence plus !

    RépondreSupprimer
  22. Clairechen : Tu as raison, il vaut mieux prévoir en avance :)

    Noémie : Je ne suis pas encore allée chez PH mais c'est vrai que les vendeuses de chez Aoki sont adorables.

    Elise : J'ai en effet mis un lien vers le blog d'Anne tout en bas du billet, merci en tout cas !

    Marion : Tu as bien raison surtout que tu es déjà à Paris !!

    Stéphanie : J'espère que cela te fait voyager un peu, en attendant ton prochain séjour. Bises et de rien !!

    AnneE : Ah, c'est pas pour tout de suite mais je retiens, merci !

    Tit's : C'est absolument génial. Je suis vraiment contente que le dessert t'ait plus et ça me fait tant plaisir de partager ça avec vous ! Ecoute, pas de mauvaise conscience, après tout, un macaron c'est vraiment pas très gras :) Hi hi, en attendant le prochain séjour au LG !!!

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour,

    C'est moi qui cherchait les sorbetières la semaine dernière!
    Mon mari me fait toujours ramener un flan de chez Dalloyau quand je vais aux Galeries Lafayette mais je crois que je vais changer et tester ce patissier japonais...

    RépondreSupprimer
  24. bon bah la, c'est pas pour nous...

    RépondreSupprimer
  25. je ne dois pas être normale: ces gâteaux, leurs couleurs, leur look ne me tentent absolument pas!
    suzie.

    RépondreSupprimer
  26. Merci merci oui merci :)) lol
    Non c'est vrai c'est sympa à vous de nous faire partager ce petit rituel parisien. En pluis s'il y a de la Gourmandise y'a toujours de l'espour :))

    J'adore me rendre egalement en ce lieu et profiter de toutes ses bonne chose que propose les galzeries Lafayette :))

    Bonne continuation pour 2008

    RépondreSupprimer