lundi 5 mars 2007

Orejas de Aman



Après les hamentaschens en 2005 et les travados en 2006, j'ai décidé que 2007 serait l'année des orejas de Aman (oreille de Aman en judéo-espagnol ou ladino). Que les non-initiés se rassurent, je parle de Pourim, la fête la plus joyeuse du calendrier juif. A cette occasion, il est de bon ton de se lâcher un peu, de se déguiser ou de faire des blagues à son voisin. Cette année, c'est dans la cuisine que je me suis laissée aller : "allégé", "diététique"... Voilà des mots dont j'ai oublié jusqu'à la signification hier après-midi alors que je préparais mon bain de friture. Les orejas de Aman, ce n'est rien d'autre que des petits beignets en forme d'oreille (si, si, regardez bien) parfois recouverts d'un sirop à base de sucre et de miel, parfois trempés dans le miel. Saupoudrez d'un peu de cannelle, décorez de quelques amandes effilées et dégustez sans plus attendre... Voilà encore une bonne raison de célébrer Pourim !

Comme pour beaucoup de recettes juives traditionnelles, il existe plusieurs variations autour de celle des orejas de Aman. Celle que je vous propose aujourd'hui est celle d'une dame que ma famille avait rencontrée en 2002 à l'occasion d'une rencontre gourmande à Paris. Les invités, tous originaires de l'ancien Empire Ottoman, étaient venus présenter leurs meilleures recettes de Pourim et je peux vous assurer que nous nous étions tous régalés. Je suis ravie de pouvoir présenter une recette de orejas de Aman sur mon blog car j'ai moi-même eu beaucoup de mal à en trouver (et ce n'est pas faute d'avoir cherché, n'est-ce pas Google ?). Celle du Petit livre des recettes juives de Sylvie Jouffa en propose bien une mais je suis un peu sceptique lorsque l'auteure nous demande de faire frire des bandes de pâte de 10 cm de long... Jamais vu des oreilles aussi longues, moi !



Orejas de Aman


Ingrédients

POUR LA PATE :

- 3 oeufs
- 1 pincée de sel
- 4 cuillères à soupe de jus d'orange
- 2 cuillères à soupe de sucre glace
- 1/4 de tasse de poudre d'amandes
- 2 tasses de farine
- 3 tasses d'huile pour la friture

POUR LE SIROP :

- 1 tasse de sucre
- 4 cuillères à soupe de miel
- 1/2 tasse d'eau
- 1/2 cuillère à soupe de jus de citron
- quelques amandes effilées et un peu de cannelle pour la finition

Préparation

LA PATE :

Battre les oeufs dans un saladier, ajouter le sel, le jus d'orange, le sucre et la poudre d'amandes. Verser la farine petit à petit et l'incorporer, d'abord avec à l'aide d'une cuillère en bois, ensuite avec les mains. La pâte doit être lisse et peu collante, sa texture soit rappeler celle du lobe de votre oreille.

Pétrir un peu et étaler la pâte sur quelques millimètres d'épaisseur sur une surface de travail farinée. A l'aide d'un verre, y couper des disques de 10 cm de diamètre. Couper ensuite chaque disque de manière à obtenir 2 demi-disques et pincer leur centre, réserver.

Faire chauffer l'huile à 350°F et y plonger les orejas, de préférence 2 par 2 pour éviter à la température de l'huile de trop baisser. Les orejas sont cuites lorsqu'elles sont bien dorées et qu'elles remontent à la surface. Les retirer de l'huile et les laisser refroidir dans un récipient recouvert de 2 feuilles de papier essuie-tout.

LE SIROP :

Mélanger tous les ingrédients dans une petite casserole et faire chauffer à feu moyen en remuant régulièrement pour faciliter la dissolution du sucre. Laisser réduire 5 minutes et verser le sirop chaud sur les orejas froides. Saupoudrer de cannelle et décorer de quelques amandes effilées. Laisser reposer un peu et déguster tiède.

Notes

Un grand merci à Sarah qui a eu la gentillesse de me transmettre la recette !!

Pour en savoir plus sur la fête de Pourim, faites un petit tour chez Otir !

17 commentaires:

  1. tu as de bien jolies oreilles ;-)

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien cette impression de savoir parler une langue que je n'ai jamais appris ! je sais bien sûr que ce n'est qu'une impression... quand aux orejas... comment résister à ça !

    RépondreSupprimer
  3. Connaisssait pas tout cela, interessant! En plus quand on voit le résultat, c'est très convaiquant ;-)

    Amitiés
    Claude

    RépondreSupprimer
  4. J'ai eu la chance d'en goûter une fois et c'est divin !

    RépondreSupprimer
  5. C'est bizarre ...
    Je crois que j'en ai déjà mangé mais ils ne s'appelaient pas de cette façon ...
    Je les ai achetés dans le quartier juif de ma ville ... mais je ne suis pas certaine que se soit CES Orejas.
    Ma grand mère fait des beignets de ce genre, trempés dans du miel ou simplement fris .
    Elle les nomme autrement, peut être parce qu'elle réalise une recette pieds-noirs ...
    Je ne sais pas en tout cas ton billet me fait remonter le temps ;)

    bises
    pensée gourmande

    RépondreSupprimer
  6. Super, tu éclaires ma lanterne : hier j'ai du aller dans un hopital dans le 19ième pour un pb à l'oeil. l'hopital se situe au milieu du quartier juif du 19ième (on parle toujours du marais mais il y a une grande communauté juive dans le 19ième). En sortant de l'hopital, nous étions entourés de gens déguisés. C'était super festif. Je sais maintenant ce qu'ils fêtaient.
    Merci beaucoup pour toute cette ouverture vers une culture que nous ne connaissons pas toujours.
    Pascale.

    RépondreSupprimer
  7. Salut Estelle,

    J'ai trouvé des recettes en français en tapant "oreilles d'Aman"
    Il y en a qui se font au four, d'autres à la friture comme ta recette.
    J'ai un bouquin qui s'appelle "cuisine des juifs de Grèce" je crois que la recette est dedans, je vais regarder.

    Bonne fête de Pourim !

    RépondreSupprimer
  8. Trinidad : Haha, merci :o)

    Dorian : Tu parles pourtant espagnol, non ? Pas très loin tout ça ;o)

    Claude : On en apprend tous les jours et c'est très bien comme ça !!

    Suiksuik : De la friture, du sucre, du miel... Ca ne peut être que bon !

    Petote Princesse : Tu as peut-être goûté à une variation mais ce genre de recettes reste universel, les beignets, ça reste universel !

    Pascale : Je ne savais pas du tout pour le XIXème, c'est toi qui m'apprends quelque chose ! J'espère que ton oeil va mieux.

    Pia : Je viens de taper "oreilles de Aman" dans Google, j'ai trouvé pas mal de choses mais je tombe souvent sur des recettes de hamentaschens qui se traduisent plus ou moins de la même façon. Je suis curieuse de savoir ce que tu vas trouver dans ton livre ! Merci en tout cas de ré-aiguiller mes recherches.

    RépondreSupprimer
  9. Ces orejas sont aussi dans la tradition pied-noir originaire du Maroc et de Tunisie. Mon père les prépare au four ... Je lui demanderai s'il le fait pour des raisons 'diététiques'(!) ou si sa mère les préparait de cette façon ...
    Merci d'avoir ravivé ce souvenir.

    RépondreSupprimer
  10. Coucou Estelle!
    J'avais beaucoup aimé quand pour les travados tu avais parlé d'une pâte qui aurait la consistance de ton lobe d'oreille et voilà que nous arrive des vrais gâteaux en forme d'oreilles!
    C'est drôle parce que je viens de lire un livre où une maman écrit tout un livre qui rescence toutes les fêtes juives et ce qu'on y mange, c'était très appétissant et j'ai appris plein de choses sur les traditions juives, j'aime bien cette ambiance.

    RépondreSupprimer
  11. ça a l'air bien tentant tout ça ! Sûr que ça doit être bon, friture sucre et miel... pour mes papilles seulement !Estelle ! des encornets farcis, ça vous dit ? de voir ?

    RépondreSupprimer
  12. Rag sameah....et merci pour cette version originale des oreilles d'aman si repandues ici.
    En tout cas plus tentant que les PBJ...desole !!!
    Rendez vous pour un vrai seder de pessah a la turque !!

    amicalement

    RépondreSupprimer
  13. Merci Estelle ! Et cette année, j'ai même refait un billet qui renvoyait sur tes travados !

    http://otir.net/dotclear/index.php/2007/03/03/117--hag-simcha

    L'an prochain, je mettrai les trois recettes ! (et peut-être la photo de cette année, puisque j'ai toujours une année de retard ).

    En route pour Pessah !
    (Je viens de voir qu'il y avait ce soir en France sur Arte, une série de documentaires sur l'histoire du peuple juif, cela intéressera peut-être de nos lecteurs, le dossier internet a déjà l'air bien intéressant).

    RépondreSupprimer
  14. Moi, je connais rien a tout ca mais ca m'a l'air bien bon et t'as eu raison : des oreilles de 10 cms de long ??? Et puis quoi encore !! Bisous !

    RépondreSupprimer
  15. Ca me rappelle ceux de ma voisine il y a quelques annees. Merci car je me regalais avec le reste de la famille tout en partageant leur histoire.

    RépondreSupprimer
  16. miam, ça m'a l'air très bon!!

    RépondreSupprimer